Bonjour tout le monde !

Welcome to WordPress.com. This is your first post. Edit or delete it and start blogging!

Publié dans Non classé | Un commentaire

BRF bois raméal fragmenté

Suite à mon expérience réalisée  sur 100m² en 2008 (épandage un peu trop tardif en février 2008) :  j’ai eu très peu d’herbe parasite sur la parcelle, le rendement potager a été faible (légumes de petite taille). La cause est que le BRF absorbe beaucoup d’azote au démarrage (4 à 6 mois) et en prive les légumes qui ne peuvent se développer. Il est conseillé de faire un apport d’azote lors de l’épandage de BRF pour pallier cela.
Publié dans Non classé | Poster un commentaire

Engrais organique liquide

 
La consoude est un des engrais naturels les plus performants. La consoude est riche en potassium,calcium, fer, manganèse et elle pousse abondamment une grande partie de l’année. Elle supporte des prélèvements importants (feuilles du pourtour) et se multiplie à l’envie.
 
Je paille directement mes pieds les plus gourmants (aubergine, tomate, …) avec des feuilles de consoude grossièrement coupées et légèrement enfouies dans le sol. L’arrosage et le temps font le reste. Je renouvelle l’opération chaque mois.
Publié dans Non classé | Un commentaire

Richard DUCLOS

Publié dans Non classé | Poster un commentaire

Jardiner bio !

Je viens de dénicher sur internet un article bio "conseil complet de plume63", je ne résiste pas au plaisir de le diffuser ici tant cet article potager est valable.
Je n’ai malheureusement pas réussi à prendre contact avec plume63 … sniff
 

———————————————————————————————————————–

Bon cela ne vous étonnera pas que je fasse un avis de plus pour un jardin biologique je pense…
Il fait beau, on aime farnienter dans le jardin encore faut-il ne pas s’y empoisonner…voilà pour cela quelques trucs…tous testés au fil des années et tous efficaces…parfois plus contraignants qu’un coup d’insecticide mais il faut savoir ce que l’on veut et moi…je sais ce que je veux …. polluer le moins possible la planète avec mes moyens…laisser un bel héritage environnemental à mes enfants…et protéger la santé de tous !
Je vais donc vous parler aussi bien des fleurs que du potager, chacun y prendra ce qu’il veut.

Pour jardiner bio il faut déjà changer un peu sa mentalité…ne pas vouloir que tout soir impeccable et facile…Un peu de tactique sert bien aussi alors suivez le petit guide que j’espère être pour vous…Allez en route !POTAGER
D’abord il y a quelques petites règles qui aident bien. Ainsi savoir que certaines plantes se défendent mutuellement lorsqu’elles sont cultivées ensemble ça sert…
Exemples , dans votre jardin mettez :
Les fraisiers avec la chicorée
Les tomates avec le persil, le basilic et les oeillets d’Inde
Les pommes de terre avec un peu de raifort
Les carottes avec les navets ronds et les pois
Les laitues avec les artichauts
Les autres salades vertes avec les radis sauf la mâche qui va mieux avec les choux de Bruxelles.
Les haricots à grains avec les aspergesLes haricots avec les cornichons
Le Thym, lui, va avec tout. Il éloigne par exemple le papillon du chou

Mais ne mettez pas ensemble :
Les tomates avec les cornichons ou les concombres
Les petits pois et les choux de BruxellesEt pensez à ces associations d’année en année car là où vous avez planté des pois il vaut mieux éviter de mettre des choux de Bruxelles l’an prochain par exemple.

Ces associations permettent d’avoir une meilleure récolte et certaines protègent même des maladies. C’est aussi le cas du poireau qui éloigne la mouche de la carotte.SEMIS
Protégez-les de la gourmandise des oiseaux ( qui par ailleurs sont très utiles ) en mettent des petits branchages dessus…ça dissuadera aussi votre chat d’aller y marquer son territoire ….

SALADES :
La montée en graines se produit lorsqu’il fait très chaud comme actuellement. Le manque d’eau accélère encore davantage la montée en graines. Un peu après la formation de la pomme de la salade, au début où se forme la tige florale c’est le moment d’agir. Arrosez à raison de 10 à 15 litres d’eau par m² et par semaine tant qu’il fait chaud. Arrosez également les pieds fraîchement repiqués jusqu’à ce qu’ils soient ancrés en terre. Vous pouvez aussi épandre chaque semaine 20 litres d’eau par m², quinze jours avant la récolte. Cela favorise une pommaison rapide et réduit les probabilités de montaison.
Vous pouvez aussi abriter vos salades avec un cageot par dessus et en humidifiant bien le pied. Ainsi elle ont la lumière et le frais mais moins le soleil direct.TOMATES :
Oeuillets d’ Inde et capucine naine sont leur amis.
Utilisez un pied de Tournesol comme tuteur. C’est très joli au jardin.
Avant de mettre vos plants en terre faites un lit d’ortie au fond du trou et une couche de fumier par dessus.
Pour limiter l’arrosage, car la tomate demande beaucoup d’eau mais surtout régulièrement sinon elle a la maladie du "cul noir ", paillez le sol.
Vos Tomates seront plus douces et plus fondantes si vous ajoutez une cuillère à soupe de sucre dans l’eau d’arrosage au moment où les fruits grossissent et se colorent.

FLEURS :
Pour protéger vos rosiers, mettez des géraniums. Mais aussi…
L’oïdium qui est une vraie plaie pour les rosiers peut s’éviter en plantant des pieds de ciboulette à proximité. L’oïdium est une maladie dûe à un champignon qui couvre le feuillage, mais aussi les boutons floraux, d’un léger duvet blanc qui bloque leur développement. Si l’on ne fait rien il n’y a pas de floraison car le champignon mange le bouton avant ! Alors ça vaut le coup de jouer la carte des associations non ?Les fleurs de marjolaine, buddelia,bourrache et la lavande attirent les abeilles, les bourdons et les papillons qui viennent ensuite polléniser les fleurs des fruits et légumes. Par la même occasion lorsqu’ils ont de tels " terrains de jeux " ces charmantes petites bestioles ne viennent plus tourner autour de vous…donc attention à ne pas les mettre trop près de la maison non plus…

Comment avoir de jolies fleurs aux pieds de vos arbres ? Réponse : avec des semis naturels. Lorsque vos bouquets d’annuelles sont défleuries vous pouvez , après avoir un peu ameubli la terre, suspendre tête en bas ces bouquets aux branches. Avec le vent les graines tomberont et le résultat aura un effet naturel. Parfaites pour cela les fleurs de myosotis.CAPUCINE :
Plantées aux pieds des arbres fruitiers elles parfument leur écorce te font fuir les pucerons.
En plus c’est très coloré et très joli dans un jardin.
Au potager mettez des variétés naines ou demi-naines. C’est très sympa un potager avec des fleurs et en plus ça protège les tomates, les courges, les potirons, les haricots, les salades, les radis, les fèves.

THYM
Sachez qu’il attire les papillons…et les abeilles. Alors pour un jardin habité par le papillons mais pour que vous ne soyez pas envahis par les abeilles…quoiqu’elles ne soient pas agressives comme les guêpes…plantez le mais pas trop près de vos aires de repos…
Son odeur repousse aussi les parasites. Dans vos placards, tiroirs, armoires, des petits sachets éloigneront les poissons d’argent.

INSECTES
N’utilisez jamais d’insectcides…c’est mauvais pour tout le monde et apprenez à faire de votre jardin une maison amie pour…lisez plutôt la suite…
Les hérissons comme les musaraignes et les lézards se nourissent d’insectes donc plus votre jardin sera acceuillant et plus vous serez tranquilles avec les insectes…rien de plus simple que de garder un hérisson dans son jardin .En plus c’est un animal adorable . Et si vous faites l’effort de l’apprivoiser…en venant tous les soirs près de son lieu de passage ( écoutez vous l’entendrez dans le brousailles …) il n’est pas très sauvage et s’habitue vite mais…ne sortez pas avec le chien ou le chat !
Laissez lui un tas de pierres, ou un tas de fagots, il s’y installera. Et laissez le lui pour qu’il y passe l’hiver. Un peu de lait tous les soirs, il prendra vite l’habitude car il en est friand. Si en plus il y a des escargots par là il sera ravi. S’il a tout ce qu’il lui faut dans votre jardin il s’y s’installera à demeure et il nettoiera de nombreux animaux parasites et même des oiseaux morts.
Il aime aussi les fruits ce petit gourmand pensez-y…et croyez moi lorsqu’il est apprivoisé il ne pique pas toujours…Mais bannissez les granulés contre les limaces ça empoisonne les hérissons !
Petite paranthèse : SOS Hérisssons !
Il existe au Canada une association qui receuille les hérissons. Là bas c’est un animal quasi domestique. En France des hérissons meurent étouffer à cause de Mc Fleury ( GRRRRRRRRR ) jetés dans la nature. Ils y passe la tête par gourmandise et s’y étouffent !
Fermons la parenthèse !Les oiseaux aussi aiment les insectes…invitez les au jardin avec des petites maison que vos enfants se feront un plaisir de fabriquer et en leur mettant des graines l’hiver pour qu’ils reviennent chez vous.
En les faisant cela ils connaîtront votre maison et même les chiens et chats ne leur feropnt plus peur pour venir s’y installer…Pour preuve : moi je les ai au jardin et ce sont eux qui me réveillent le matin…quel bonheur ! et ils se fichent pas mal de la chienne et du chat !

Contre les insectes aussi ce petit mélange que vous avez tous sous la main : Mais BIO bien sûr de préférence ;-)
Mélangez la même quantité de produit vaisselle et d’huile de salade. Versez une à deux cuillères à soupe de ce mélange dans une tasse d’eau et pulvérisez sur vos plantes une fois par semaine.
LES COCCINELLES :
Véritables trésors du jardin on commence à les revoir au jardin depuis que cette saloperie d’insecticide qui les décimait a été éliminé. Les villes se mettent même aux larves de coccinelles pour l’entretien de leur parcs. Albi vient de s’y mettre ! Une larve de coccinelle peut manger plus de 3.000 cochenilles !
Elles adorent les insectes qui dévorent nos potagers et nos fleurs.
Et pour les avoir à demeure chez vous laissez pousser des orties dans un coin un peu reculé de votre jardin. Elles aiment cela.
Et pour l’hiver…fabriquez leur des petits dortoirs…accrochez des sacs plastiques ( il existe des sacs bio en farine de maïs dans les magasins bio ) dans vos arbustes à feuillage persistants au fond desquels vous aurez mis des fibres de bois pour leur faire un bon matelas. Placez-en quelques unes au départ si vous le pouvez et les autres attirées par l’odeur de leurs congénères viendront les rejoindre. Elles viendront s’y endormir pour l’hiver et ainsi seront sur place quand le printemps amènera avec lui des insectes sur vos plantations.

Sauvegardez leurs oeufs pendant l’hiver. Ils sont souvent déposés sur l’envers des feuilles de rosiers, sous forme de taches foncées orangées.
Rassemblez les branches de rosiers coupées en tas pendant l’hiver et les détruisez les seulement après les premières feuilles. Vous laisserez ainsi naître les coccinelles et elles viendront nettoyer votre jardin .
ESCARGOTS :
Les escargots ne mangent que les premières feuilles de salade dures et peu agréables. Ils ne vous mangerons jamais toute une salade alors partager moi je trouve que ça a aussi du bon…
Il aime les fraises aussi c’est vrai mais si vous allez tôt le matin au jardin vous pouvez les enlever et les mettre loin de vos plants dans un taillis.
Et si vous avez un hérisson vous le verrez vite car vous retrouverez des coquilles vides.
Et puis pensez que les animaux aiment les fruits bien mûres alors soyez plus rapides qu’eux…notamment avec les cerises pour les oiseaux .

LES ENGRAIS :
Les engrais chimiques sont à éliminer et c’est possible je vous le garantis, tout comme les insecticides et les déherbants ! Il existe des engrais organiques faits avec le fumier, le compost maison et celui fait avec des algues. Le purin d’ortie est très utile. Il se fabrique si vous avez des orties, sinon achetez le mais bio.
On trouve aussi des engrais Bio même en grande surface. Ouvrez l’oeil !

PURIN D’ORTIE :
Il faut faire macérer dans 10 litres d’eau de pluie de préférence, 1,5 kg de feuilles d’orties hachées choisir des jeunes pousses .
Au bout d’une quinzaine de jours, filtrer la macération.
Selon l’utilisation souhaitée :
diluer avec de l’eau de pluie 2 litres de purin pour 10 litres d’eau (en pulvérisation sur le sol contre les maladies cryptogamiques -champignons, algues, lichens- comme le mildiou). Avec ce dosage, vous pouvez également utiliser la préparation en activateur de croissance.
Si vous diluez 1 litre de purin pour 10 litres d’eau c’est un insecticide ,principalement contre les pucerons, en pulvérisation fine sur les feuilles.
Et enfin sans dilution, le purin d’ortie fourni un bon activateur de compost.
Vous pouvez le conserver à l’abri de la lumière et dans un flacon hermétique pendant plusieurs semaines entre 18 et 20 degrés.Vous pouvez faire de même avec le purin de prêle mais là pour rendre le feuillage plus résistant aux maladies.

C’EST LA SAISON DES AOUTATS :
Charmantes petites bestioles . Certains en sont les victimes assurées chaque été… exemple mo mari mais j’ai THE SOLUTION ! ================= L’alcool de menthe !!!!!!! Frictionnez vous les bras et les jambes avant d’aller faire la sieste sur le gazon ou coeuillir les haricots … ils adorent les haricots mais Ils détestent l’odeur de l’alcool de menthe les petits chéris !
Ils n’aiment pas non plus la mélisse et la citronnelle.
CONTRE LES RONGEURS
Les rongeurs ne sont des nuisibles que parce-que les hommes l’ont décidé ! Les éloigner ou leur laisser un peu de nos cultures c’est bien mieux que de les éradiquer non ?
L’homme a vite fait de qualifier de nuisible mais n’en n’est-il pas un lui-même parfois ?…
Si le pied de vos arbres et de vos arbustes est régulièrement attaqué par des rongeurs : mulots, lapins, etc., entourez-les de filets protecteurs ou de feuilles de papier d’aluminium. Posez-les sur une hauteur d’au moins 50 cm de façon à ce qu’ils ne puissent pas atteindre l’écorce s’ils se mettent debout sur leurs pattes arrière. Ce papier renvoie des éclats de lumière qui les fait fuir. Le bruit de leurs pattes sur l’aluminium les effraie également.

CHOUETTE :
Si une chouette est installée près de votre jardin ne la délogez pas elle est très utile. En plus moi j’adore l’entendre le soir quand je m’endors…nous en avons une dans le voisinage.
Elle aime les gros insectes et petits rongeurs. Faites lui un perchoir très haut et elle viendra chez vous si c’est un bon garde-manger ;-)TAUPES :
Avez-vous déjà caressé une petite taupe ? Moi et les enfants…oui et quel plaisir ! Plusieurs fois nous avons eu cette occasion et notamment une fois sur une route où nous l’avons sauvée de justesse ! C’est doux, c’est gentil ça se laisse prendre. Valentin a bien aimé en tenir une dans le creux de sa main. Et après il faut vraiment être un vrai sauvage pour avoir envie de la tuer…
Donc éloignons là mais pas trop car elle a aussi son utilité.
Elles n’aiment pas l’odeur de la scille. (scilla sibirica, entre autres).
Mais tout de même elles nettoient bien la terre en profondeur .
Le sureau n’est pas leur truc non plus. Installez des petites branches de sureau, piquées sur les trajets de leurs galeries.

FOURMIS :
Proposez leur de l’ail haché sur leur chemin et elles trouveront une autre route. Mais au pied d’un arbuste ce n’est pas suffisant. Retournez alors sur la fourmilière un grand pot de fleurs empli de terre et de mousse. Elles s’y installeront et alors il n’y a plus qu’à les déménager…avec précaution…et les emmener suffisant loin .SCARABEE :
Le scarabée vert est l’ennemi des fourmis, il ne faut pas l’éloigner du jardin. Les scarabées en générale ne sont pas mauvais donc inutile de les écraser par plaisir.
En forêt on en voit beaucoup et de très jolis. Valentin est un vrai passionné d’ailleurs !

CENDRES :
Ne jetez pas les cendres d’hiver de votre cheminée ou celles d’un feu allumé dans votre jardin cet été.
Si vous les Etalez-les sur le sol de votre potager ou si vous les enfouissez-les par un labour ou un bon griffage elles seront un excellent engrais pour vos plantations.
Elles favorisent la résistance aux maladies.
Elles neutralisent la tendance acide du compost en relevant le PH et réduisant les odeurs de l’été.
Elles éloignent les parasites du sol
Mélangées à de l’eau et cette bouillie étalée sur les troncs des arbres et arbustes les insectes ne monteront pas.
Elles accentuent l’accumulation des sucres dans les tubercules, les racines, les grains et donne le goût sucré des fruits.
Autour de vos plantations elles dviendront un rempart contre les escargots et les limaces comme le marc de café, le sable, les écorces finement broyées et plus jolies.ARROSAGE :
Attendez le soir ou tôt le matin pour arroser. En pleine chaleur cela développe le risque de maladies et favorise l’évaporation donc utilisation de plus d’eau. Sinon en fin de matinée c’est bien lorsque le temps est clément.
L’arrosage par jet augmente lui aussi le risque de maladies car il mouille le feuillage. Les tomates, entre autres, sont très sensibles.
Arrosez aux pieds des plantes.
Faites des rigoles qui vont d’un pied à l’autre c’est plus pratique.

LA TERRE :
La Terre est une matière vivante. Les engrais chimiques l’appauvrissent et une terre pauvre n’a pas un bon rendement.
Si vous n’utilsez pas de produits chimiques votre terre reprendra vie au fil des années. Les vers de terre présents en grand nombre bien sûr et en profondeur, pas quelques individus par ci par là, sont un bon signe. Ils sont utiles au jardin. Un sol en bon état contient 250 à 350 kg de vers par hectare.
La terre doit pouvoir aussi absorber vite la pluie afin que les couches argileuses en profitent et les engrais chimiques font plutôt que l’eau reste à la surface. D’où l’explication de certaines inondations en cas de fortes pluies.
COMPOST :
Faire son composte est très utile au jardin. Mais n’y mettez pas de fruits ou de légumes âbimés.
Assez étonnant peut-être mais le compostage aide à se débarrasser des cloportes, millepattes, petits vers, tous ceux que l’on peut trouver dans les légumes et les fruits.
La transformation au cours du compostage en élimine l’excès, car leur présence en petit nombre est bienfaisant.

 

Voilà quelques petits trucs mais surtout, l’important, arrêtez de balancer engrais, désherbant, insecticides, dans l’air et le sol. Ce sont de véritables poissons !
Les agriculteurs sont en train de s’apercevoir ( il serait temps ) de l’effet qu’ont eu ces traitements à gogo sur les cultures. Les pauvres en payent les frais car les cancers dûs à ces produits toxiques sont en augmentation dans leur corporation. Si bien qu’ils créent des associations pour faire valoir leurs droits.
Ils se sont fait avoir ( pas tous heureusements ) car on leur a demandé d’en faire toujours plus mais vous…à l’échelle de votre petit jardin réfléchissez à ce que vous voulez vraiment….Et sachez qu’il existe toute une gamme de produits bio pour le jardin aussi. Que vous pouvez en trouver en grands surfaces ou dans les jardineries mais ATTENTION ils doivent être mentionnés BIO.
Je ferai peut-être un avis sur certains de ces produits vous verrez qu’on peut jardiner bio et sans se prendre la tête ou trop de temps.

Bon jardinage les BioCiaonautes et si vous avez des questions sur le jardin n’hésitez pas je verrai si j’ai la réponse…A+

Publié dans Non classé | Un commentaire

Sauge

La sauge est une vivace utile comme condiment et surtout comme éloigneur de la piéride du chou.
Réservez un carré permanent de sauge dans lequel vous prélèverez allègrement des pieds toute l’année pour accompagner vos repiquages de choux
Publié dans Non classé | Poster un commentaire

Enfin une taupe dans mon jardin !

Je suis très content d’accueillir ma première taupe dans mon potager depuis hier …. !
Ma joie paraitra probablement loufoque à ceux qui en ont (trop) mais cela est pour moi une étape vers le bio. Cela fait en effet un an que mon potager n’a pas reçu un gramme de pesticide et l’arrivée d’une taupe est un bon signe. Je compte bien sur elle et sa future famille pour me débarasser des larves du sol. En contre partie j’aurais un peu de terrassement intempestif mais cela n’est pas grave du tout.
 
Il me reste encore à me débarasser des mulots qui eux n’apportent rien au jardin mais consomment allègrement.
 
Pour ceux qui ne savent pas faire la différence entre la taupe bienfaitrice et le mulot destructeur :
  • la taupe fait des monticules de terre importants en dégageant la terre de ses galeries semi-profondes et a une vie souterraine
  • le mulot fait de tous petits monticules à l’extrêmite des ses galeries très proches de la surface (on voit bien son passage qui soulève la terre sur plusieurs mètres de long) là où il avale les semences ou les jeunes racines; pour ses galeries de sécurité plus profondes on trouve une entrée bien nette et dégagée dans laquelle le mulot plonge après avoir pris son butin en surface (il sait que l’épervier le guette !)
Publié dans Non classé | Poster un commentaire